Skip to main content

Un emploi épanouissant contribue au bonheur

Un emploi épanouissant contribue au bonheur

Juiste job maakt gelukkiger

Pour être totalement heureux, il est important d’avoir un emploi épanouissant. C’est ce qui ressort d’un sondage organisé à l’échelle mondiale par Monster auprès de quelque 3000 répondants. Plus de 85% de ceux-ci indiquent en effet qu’avoir un emploi épanouissant contribue de manière déterminante, ou du moins relative, à leur bonheur. Seuls 13% des répondants estiment que leur emploi ne contribue pas à leur bonheur et qu’ils travaillent tout simplement pour gagner de l’argent.

C’est ce que révèle un sondage réalisé à l’échelle mondiale auprès de 2972 visiteurs du site de carrière Monster.

À la question: “Dans quelle mesure le fait d’avoir un emploi épanouissant a-t-il une incidence sur votre sentiment général de bonheur?”, Monster a obtenu 2.972 réactions. Les résultats sont les suivants:
  • Je tire beaucoup de satisfaction de mon emploi; il revêt dès lors une grande importance pour moi: 51%
  • Avoir un emploi épanouissant contribue en partie à mon bonheur: 36%
  • Je travaille pour payer mes factures, mon emploi ne contribue nullement pas à mon bonheur: 17%
Un emploi épanouissant: un must pour les Allemands
Ce sont surtout les travailleurs allemands qui accordent une grande importance au fait d’avoir un emploi épanouissant: c’est le cas de 76% d’entre eux. C’est nettement plus qu’en Grande-Bretagne (42%), qu’aux États-Unis (42%) et qu’au Canada (44%). La combinaison des résultats ‘très important’ et ‘en partie important’ donne également un résultat étonnant: les Allemands arrivent une nouvelle fois en tête, avec 96%. Le Canada (85%), les États-Unis (84%) et la Grande-Bretagne (82%) suivent ici aussi à distance respectable.

De petites différences entre l’Amérique du Nord et l’Europe
De petites différences peuvent être observées entre travailleurs européens et américains. Plus de la moitié (57%) des travailleurs européens indiquent qu’il est très important pour leur bonheur d’avoir un emploi épanouissant, contre 43% en Amérique du Nord. Il y a cependant aussi des similitudes: 15% des travailleurs américains reconnaissent travailler uniquement pour gagner de l’argent. En Europe, ils sont également 12% dans le même cas. Les travailleurs belges En Belgique, 56% des travailleurs disent qu’il est très important d’avoir un emploi épanouissant pour se sentir tout à fait heureux, 34% n’y accordant qu’une importance relative. Et ils sont 10% à travailler uniquement pour payer leurs factures.

“Avoir un emploi épanouissant contribue également au sentiment de bonheur”, fait observer Ann Van den Begin, Monster Career Coach. “La bonne nouvelle, c’est que les moyens modernes permettant de trouver cet emploi et les plates-formes permettant de réseauter facilitent considérablement cette tâche. La première étape – et la plus importante – est de déterminer ce qui importe vraiment à vos yeux: il est important non seulement de tenir compte de ses passions, mais aussi de faire preuve de réalisme et de tendre vers un équilibre entre ses objectifs et ses possibilités. Aux travailleurs qui sont malheureux dans leur emploi, mais qui sont dans l’impossibilité d’en changer, je conseillerais de réfléchir s’ils peuvent exercer une influence sur leurs tâches, l’ambiance de travail ou d’autres facteurs qui pourraient les aider à se sentir plus heureux au travail. Et d’essayer, en collaboration avec leur employeur, de réaliser ces changements.”

4 mai 2012

Back to top